• Annie Vidal

👨‍⚕️ Conférence de presse du Directeur Général de la Santé - 22 mars 2020

🌏 La situation dans le monde


📍Plus de 318 000 cas dans le monde dont 98000 guéris. 📍13664 décès au total, 3144 en Chine et plus de 10000 hors de Chine. 📍L’épidémie est très préoccupante en Italie, où le nombre de décès a dépassé celui de la Chine (5476 morts). 📍Les cas ont également rapidement augmenté aux USA avec 7000 cas supplémentaires en 24h. Après la Chine, les pays les plus touchés sont l'Italie, l'Espagne, les USA, l'Allemagne, l'Iran.

🇫🇷 En France

📍16018 cas confirmés, 1 521 patients guéris. 📍7240 hospitalisations, 1746 personnes en réanimation (50% des patients en réanimation ont moins de 65 ans, environ 1/3 entre 40 ans et 60 ans). "1746 cas graves en réanimation, c'est plus en 3 semaines qu'une épidémie grave de grippe qui dure 3 ou 4 mois". 📍674 décès soit 112 de plus en 24h, 87% concernent des personnes de plus de 70 ans.


🔷 Sur les tests :


📍Nous avons augmenté nos capacités de tests avec 4000 tests par jour aujourd'hui, 120 laboratoires sont capables d'analyser ces tests, nous sommes parmi les premiers pays européens.

📍Nous continuons de développer les capacités de tests. Deux types de tests existent : PCR réaction au génome du virus (test négatif possible si la personne est porteuse et n'a pas encore déclaré la maladie) / de nouveaux tests arrivent et permettent de savoir si on est guéris et immunisés par rapport au virus. Ils sont complémentaires et permettront de connaître la part de la population immunisée. Aujourd'hui, notre stratégie est de tester les personnes fragiles ou présentant des symptômes graves. Environ 9 personnes sur 10 ne sont pas dépistées (symptômes bénins/asymptomatiques). Cela pourra évoluer dans un second temps.


🔷 La résistance c'est aussi la transparence, nous la faisons.

📍Santé Publique France transmet les chiffres des tests, ils sont sous-estimés, nous l'avons toujours dit car nous ne testons pas tous les malades, une grande partie est asymptomatique.

📍Deuxième source très fiable : les remontées des données hospitalières.

📍Troisième source : les remontées des médecins en ville, des laboratoires etc nous permettent de mieux connaître les symptômes et d'avoir un tableau de la circulation du virus.


🗣 "Les masques restent en priorité pour les soignants, si vous en avez donnez les aux ARS, aux hopitaux, aux médecins, aux pharmacies.... C'est la transmission par les mains qui nous préoccupe, respectez les gestes barrière".


🔷 Sur la recherche :

📍Le ministère de la Santé suit attentivement les avancées des essais cliniques avec la Chloroquine. Un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux contre le Covid-19 démarre aujourd’hui. Coordonné par l’Inserm, cet essai inclura au moins 800 patients français atteints de formes sévères du COVID-19.

📍Nous avons également soutenu et appuyé l'essai du professeur Didier Raoult à Marseille, des résultats intéressants ont été publiés ce jour.

📍Toutes ces données, internationales, européennes, françaises, nous les analysons. Nous faisons tout pour que les personnes qui en ont besoin puissent accéder aux essais cliniques.


🔷 La résistance c'est aussi la solidarité :


📍Nous remercions le Luxembourg, la Suisse et l'Allemagne qui ont proposé d'accueillir des malades Français (13 transferts sanitaires en cours en Allemagne, 2 transferts en Suisse et d'autres auront lieu, 7 transferts vers le Luxembourg).

📍L'armée est également très mobilisée. Le navire des armées a permis le transfert de 12 patients graves de Corse vers le continent. L'ARS Grand Est a pu doubler les capacités d'accueil en réanimation (900 lits).

©2019 by Annie Vidal